Hommage à un Ambassadeur du Rire: Robin Williams

robinwilliamsIl a fait tant pleurer…de RIRE 🙂

…Tel sa phrase fétiche: « On ne vous donne qu’une seule étincelle. Il ne faut pas la perdre ».

Conduisant sa vie avec le métier qu’il a incarné durant toute sa carrière, où sa raison d’être a souvent été distraire & divertir son prochain, alors qu’il
cachait probablement une zone d’ombre, (celle que la vie nous met en face à un moment où un autre sur le chemin).

Ayant débuté sa carrière par des spectacles de one-man show dans des night-clubs, il apparait sur le petit-écran pour la première fois en 1974, dans la fameuse série »Happy Days ». L’acteur fait ensuite une apparition dans le rôle de Mork, un extraterrestre et la prestation séduit le réalisateur Garry Marshall, qui lui confiera ensuite l’un des rôles principaux dans la série télévisée « Mork and Mindy », construite autour du personnage de Mork. Ce rôle d’extra-terrestre drôle et touchant vaudra à l’acteur américain son premier Golden Globe.

Ne provenant pas d’une famille dans le 7ème art, ni même d’artistes tout court, son père le voulait soudeur (les parents redoutent toujours que leurs enfants se lancent dans une carrière de comédien. D’ailleurs peu d’acteurs percent réellement et le risque de précarité est élevé. Apparemment, le père de Robin Williams en faisait partie…) 

Ci-dessous un extrait vidéo lors de son discours de remerciement aux Oscars, en 1998 (Vidéo en anglais) où nous traduisons: « Avant tout, je veux remercier mon père, là-haut, l’homme qui, quand j’ai dit que je voulais être acteur, a dit ‘magnifique’! Apprends juste un autre métier au cas où, comme la soudure' ».

Parmi les quelques curiosités le concernant, ceci pour dépeindre son état d’esprit: Originaire de Chicago, s’est marié trois fois et a eu trois enfants… dont l’une s’appelle Zelda, prénom tiré d’une princesse d’un célèbre jeu vidéo de Nintendo. « Toi, et toi seul, auras les étoiles, personne d’autres. Dans l’une d’elles, je vivrai. Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire ! », a d’ailleurs twitté Zelda après la mort de son père, citant Saint-Exupéry. Et d’ajouter : « Je t’aime. Tu me manques. Je vais essayer de continuer à regarder là-haut. Z. » Le père et la fille avaient également fait une publicité pour la sortie de l’un des opus de Zelda, sur la Wii. Un singe portait son nom. L’une des dernières appariations publiques de l’acteur s’est faite en juin, au zoo de San Francisco. L’acteur venait rendre visite à un singe hurleur fraîchement baptisé… Robin Williams. Et l’expert en singerie qu’il était avait semblé très honoré.

L’annonce de ce décès – sans doute un suicide – comique de génie et acteur de grand talent, a provoqué une onde de choc dans la profession mais bien au-delà, tant ce petit bonhomme, à l’énergie inépuisable, était adoré du public. Steve Carell, qui s’inscrit dans la même veine d’humour « cérébré », a estimé que « Robin Williams a rendu le monde un petit peu meilleur. Repose en paix » 

quelques liens de scènes cultes:
https://www.youtube.com/watch?v=Hd_gHshvkjI
https://www.youtube.com/watch?v=xuqYNx8zaXM
https://www.youtube.com/watch?v=yM8-1BXSSgk
http://www.dailymotion.com/video/x320ag_o-capitaine-mon-capitaine-cercle-de_shortfilms?start=159
https://www.youtube.com/watch?v=AnDvO-l5k9I#t=23
https://www.youtube.com/watch?v=v04ZV8aFmmM (en anglais)

___________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *